La Trame
Catégories de bénéficiaires : Habitants de zones sensibles
Âge des bénéficiaires : Adolescents
Domaine du projet : Audiovisuel/presse/multimédia
Type de participation : Soutien financier
Territoires : Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées

La Trame mène des activités d'éducation à l'image et coordonne des projets de réalisations audiovisuelles en direction des publics de quartiers prioritaires de la politique de la ville notamment et des publics en insertion. Dans un environnement saturé de messages médiatiques, l’association vise à permettre au plus grand nombre de se familiariser aux formes audiovisuelles. 
 
Le projet 
A partir d'une découverte d'archives audiovisuelles sur les quartiers (fournis par la Cinémathèque de Toulouse et l’INA), 4 groupes d'adolescents vont construire et confronter leur regards sur leur quartier, ses représentations et son histoire.
Les jeunes s'approprient leur territoire en prenant en considération la pluralité des représentations et la singularité des points de vue. Le développement de l'esprit critique et le dialogue entre les participants sont au cœur du Projet.
Associés dès le début les jeunes sont chargés, aux côtés de professionnels de l'éducation à l'image, de concevoir et d'élaborer collectivement des courts-métrages. Il s'agit ainsi de contribuer à leur épanouissement et leur intégration dans la cité en favorisant le dialogue intergénérationnel.
 
Le Projet est construit sur un multi-partenariat associant des structures patrimoniales (la Cinémathèque de Toulouse et l’INA), des structures socio-culturelles de quartier (notamment la Médiathèque Grand M) et une structure d'éducation à l'image (La trame).
 
Les objectifs :
- élargir l'accès aux pratiques audiovisuelles et contribuer à renforcer la démocratisation culturelle,
- favoriser l’apprentissage des codes du langage audiovisuel et cinématographique,
- faciliter l'expression des jeunes, leur permettre de développer des aptitudes et des goûts pour la création (écriture de scénario, image, création sonore, etc.)
- simuler l'implication individuelle et collective de chacun et favoriser la cohésion sociale.
 
40 jeunes entre 13 et 17 ans, issus de quartiers prioritaires de Toulouse (Mirail, Reynerie, Bagatelle, Bellefontaine, Faourette) participent au Projet.
 
 
Calendrier :
 
De décembre 2017 à mars 2018 :
-    Séance de présentation du projet et formation réunissant les partenaires culturels et éducatifs du projet et l’équipe de l’association,
-    Découverte des fonds d’archives audiovisuelles (INA et Cinémathèque de Toulouse),
-    Projections de documents audiovisuels sur les quartiers et rencontres avec réalisateurs et journalistes,
-    Réalisation des courts-métrages : écriture, tournage, montage,
-    Restitutions publiques.
 

Participation de la Fondation France Télévisions :

2018 : 5 500 €