Le Festival d'Avignon
Catégories de bénéficiaires : Habitants de zones sensibles
Âge des bénéficiaires : Adolescents
Domaine du projet : Audiovisuel/presse/multimédia
Type de participation : Soutien financier, Mécénat de compétence
Territoires : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le Festival d'Avignon a lieu chaque année et se caractérise comme étant la rencontre annuelle faisant  découvrir à un large public les créations, les pratiques et les métiers du spectacle vivant. C'est donc durant cette période que les jeunes pourront non seulement découvrir ce secteur, mais aussi exercer et développer leur sens critique.
 
Pendant chacune des trois semaines du Festival d’Avignon, un groupe d’adolescents réalise des reportages autour du Festival.
 
Ils participent à une formation à l’usage du numérique et des médias qui leur fait découvrir l’exercice de la critique et du journalisme, l’exercice du tournage et celui de l’intégration et de la diffusion web. Cela leur permet également de découvrir l’organisation du Festival, d’approcher et de discuter avec les artistes invités et de voir chacun en moyenne 4 spectacles du Festival.
 
Les adolescents travaillent en groupes, sont logés ensemble avec l’équipe d’encadrement à la FabricA, le pôle numérique du Festival d’Avignon (espaces techniques, résidences artistiques, logements). Ils sont formés par des journalistes professionnels et des bénévoles de l’Education populaire (CEMEA). Ils deviennent pendant une semaine des apprentis journalistes de terrain, immergés dans l’univers du Festival d’Avignon.
 
Le numérique devient ainsi un moyen de démocratisation, un vecteur d’accélération et d’intégration sociale au sein du projet artistique du Festival.
 
Il s’agit, grâce à la formation, de témoigner d’une connexion pérenne entre le Festival d’Avignon, le territoire et les habitants. La culture devient alors une culture partagée par tous.
 
 
En 2015 la Fondation a soutenu le projet en numéraire.
En 2017 la Fondation soutient le projet en numéraire mais également en nature (prêt de matériel audiovisuel) et en mécénat de compétences en permettant à des collaborateurs de France Télévisions de transmettre leurs compétences et savoir-faire dans le cadre suivant : présentation des métiers, visite des locaux de l’antenne locale France 3, aide à la réalisation de sujets, aide au montage… La Fondation fera ses meilleurs efforts pour permettre la réalisation des missions qui serontdéfinies d’un commun accord. 
 
 
Calendrier: dans le souci de faire du numérique un axe de développement important, vecteur d'intégration sociale et culturelle pour les jeunes, l’Association a souhaité étendre le principe du Projet à deux semaines supplémentaires qui ont lieu en amont du Festival. Le Projet se déroule ainsi sur 5 semaines :
 

  • Une semaine en janvier autour de la rencontre Et vous Alep ? organisée le 23 janvier 2017 entre
    9 établissements scolaires, intervenants, personnalités , autour des thématiques soulevées par les printemps arabes et le conflit syrien. Les 5 web-reportages réalisés (archéologie, racines du conflit, traitement médiatique, paroles d’exils et d’artistes) ont été projetés durant la rencontre à la FabricA et ont servi lors des débats pour mettre en lumière les interrogations et propositions de la jeunesse face à ces problématiques.
  • Une semaine en avril pendant les vacances, en résidence à la FabricA : les axes ont été les lieux, l'histoire et les métiers : Opéra et FabricA : sujets sur des histoires de salles et de fonctionnement (salle à l'italienne et salle modulable), Bnf : mémoires et exposition Costumes et accessoires dans les ateliers du festival.
  • Les trois semaines du Festival.

 
Bénéficiaires :
Environ 70 jeunes issus prioritairement des territoires « Politique de la Ville » : jeunes demandeurs d’emplois inscrits en mission locale, collégiens et lycéens décrocheurs, éducation prioritaire.

  • Bénéficiaires de la semaine de Janvier 2017 : 10 élèves de terminale du lycée René Char d’Avignon, (population mixte en périphérie),
  • Bénéficiaires de la semaine de Pâques 2017 : 8 élèves du Collège Anselme Mathieu et 1 élève du collège Voltaire de Sorgues, de classes différentes, repérés et encouragés par leurs enseignants,
  • Bénéficiaires pendant le Festival 2017 : une cinquantaine de participants est attendue pour les 3 sessions de juillet (15 participants maximum par semaine) De manière prévisionnelle et en cours d’élaboration, les semaines seraient découpées de la manière suivante : semaine 1 : collégiens du Collège Anselme Matthieu et d’autres collèges afin de privilégier une mixité sociale ; semaine 2: plutôt des lycéens (lycées à déterminer) ; semaine 3: plutôt des lycéens et des jeunes de la mission locale.

 
Objectifs recherchés pour les jeunes :

  • Participer à un comité de rédaction : argumenter ses choix, valider les propositions,
  • Prendre la parole en public et la distribuer : écouter et comprendre les autres,
  • Découvrir la caméra : cadrage, captation,
  • Pratiquer l’interview : poser des questions, garder le calme, répondre et argumenter,
  • Découvrir la prise de son, le montage et les logiciels : faire des choix, donner des priorités,
  • Curiosité : accepter des propositions différentes, travailler à partir d’objets inconnus,
  • Comprendre la notion de droits d’auteur,
  • Confronter les sources : chercher, vérifier et comprendre l’éthique du journaliste.

 
Déroulement d’une journée type sur le Festival :

  • Le matin est consacré aux retours des participants ayant assisté à une représentation. Ils sont encadrés par les Céméa et l’équipe du Festival. Ces ateliers critiques visent à sensibiliser les jeunes au monde du spectacle vivant et au Festival, ils les incitent à produire un discours critique et objectif, donnent des pistes et des contenus pour la création des sujets vidéo,
  • Comité de rédaction : les jeunes, encadrés par les journalistes et l’équipe du Festival, analysent les spectacles vus ou à venir et définissent des plans d’interviews, d’images à tourner, et l’organisation de la journée,
  • Travail journaliste ou montage : les jeunes, en petits groupes, encadrés par les journalistes et l’équipe du Festival, partent sur les lieux où trouver et rencontrer les artistes : interviews, visites techniques et images des lieux. Certains groupes travaillent au montage des sujets tournés la veille,
  • Les reportages réalisés par les jeunes sont diffusés sur le site du Festival,
  • Le temps d’une semaine, les jeunes voient chacun 4 spectacles.

  
Environ 80 jeunes participent au projet.
 
Un reportage sur les jeunes du projet a été réalisé pendant le Festival d'Avignon par Frédérique Poret, Journaliste Grand Reporter au bureau d’Avignon de France 3 Méditerranée. Le voici !
 

Participation de la Fondation France Télévisions :

2015: 15 000 €
2017: 15 000 €