Appui
Catégories de bénéficiaires : Habitants de zones rurales, Habitants de zones sensibles
Âge des bénéficiaires : Adolescents
Domaine du projet : Musique
Type de participation : Soutien financier
Territoires : Alsace, Bretagne, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur

L’association Appui développe des projets expérimentaux porteurs d’une plus value sociale, culturelle et éducative. L’artiste Grand corps malade est à l’origine du projet. Il en est le parrain et y prend part personnellement.

 

Slam-à-L’Ecole vise à développer la pratique du slam au collège dans une dynamique interdisciplinaire.

Pour cela ce programme vise à développer des ressources pédagogiques écrites et audiovisuelles à disposition des enseignants et intervenants slam, afin de formaliser un cadre méthodologique et éducatif dans lequel inscrire cette pratique. 

Ce programme est conduit dans 7 collèges pilotes et associe des intervenants artistiques et des équipes éducatives.

 

3 objectifs généraux :
- mettre en oeuvre, analyser et capitaliser les expériences de terrain associant des intervenants slam à des équipes éducatives autour de projets interdisciplinaires conduits au sein des collèges pilotes,

- élaborer des ressources pédagogiques dédiées appropriables tant par les équipes éducatives que les intervenants slam,

- favoriser la pratique du slam en milieu scolaire, notamment par des processus de formations d’enseignants et d’intervenants référents sur la pratique du slam.

 

4 grands principes de mise en oeuvre :
- développer une pratique du slam en milieu scolaire s’inscrivant dans les 3 dimensions du parcours d’éducation artistique et culturelle, fréquenter/ pratiquer/ s’approprier des connaissances,

- s’appuyer sur une démarche interdisciplinaire (maîtrise de la langue et création littéraire, expression orale et corporelle, démarche d’éducation à la citoyenneté, projet d’éducation musicale…),

- reposer sur une articulation forte entre équipe éducative et artistes intervenants (de l’élaboration à la mise en oeuvre du projet),

- contribuer à créer des contenus pédagogiques issus de l’analyse conjointe des projets conduits. Exemples: un guide pratique (modalités de travail, méthodologie, bonnes pratiques…), des illustrations vidéo (11 pastilles de 3 à 4 mns), des contenus de formation synthétiques, un site Internet …

 

Chaque projet est mené sur 7 séances :
- 5 ateliers de 2h avec les élèves, dont une restitution en public.

- 2 séances de travail entre l’intervenant slam et le/les enseignants (préparation et évaluation du cycle).

 

7 collèges pilotes :
2 collèges en IDF (Saint-Denis et Paris) et 5 collèges en province (académies de Strasbourg, Reims, Marseille, Rennes, Toulouse). Ces 7 collèges sont en zone prioritaire ou en milieu rural, ils accueillent des élèves en difficulté scolaire avérée.

 

Bénéficiaires :
Environ 180 collégiens (1classe/collège) de la 5ème à la 3ème .

Les restitutions en public dans les collèges génèrent la participation d’autres élèves de l’établissement et professeurs et renforcent la diffusion des vertus pédagogiques de l’action.

Cette nouvelle pratique pédagogique a vocation à bénéficier à une diversité d’élèves à l’échelle nationale.

 

Calendrier : 
De Mars à Juin 2016 dans 2 collèges en IDF,

De Septembre à Janvier 2017 dans 5 collèges en province.

Finalisation des pastilles vidéo et des bilans : février 2017.

 

Le projet de recherche-action autour du Slam à lécole s'est achevé au premier trimestre 2017. Son calendrier a été parfaitement respecté et un travail colossal a été mené. Un site internet a été créé spécialement à cet effet.

Vous y retrouverez toute l'histoire de ce projet ambitieux et innovant, sa genèse, les resssources qui ont servi à le mener à son terme, les différents acteurs et intervenants, les vidéos et photos réalisées tout au long des mois de sa mise en oeuvre, le bilan de cette année et la fiche pédagogique que le projet a permis de finaliser et qui servira à son rayonnement et son déploiement dans différents établissements scolaires sur le territoire national.

Pour tout savoir sur le projet c'est ici !

 

 

 

Participation de la Fondation France Télévisions :

20 000 €