Chemins d'Avenirs
Catégories de bénéficiaires : Habitants de zones rurales
Âge des bénéficiaires : Adolescents, Jeunes adultes
Domaine du projet : Audiovisuel/presse/multimédia
Type de participation : Soutien financier, Mécénat de compétence
Territoires : France métropolitaine

L’association agit en faveur de l’égalité des chances pour les jeunes des zones rurales et des petites villes de France. Elle informe, accompagne et promeut ces collégiens, lycéens et étudiants, afin qu’ils aient autant de chances de réaliser leur potentiel que ceux des grandes métropoles. Pallier la fracture numérique est au coeur de sa démarche car elle est également une fracture économique, sociale et culturelle.

L’association est partie du constat que 60 % des jeunes français viennent des zones rurales et des petites villes, que ces jeunes sont nombreux à cumuler les difficultés au cours de leurs parcours : fracture digitale, manque d'informations, assignation à résidence, champ des possibles réduit concernant leurs études et leurs choix professionnels, autocensure, éloignement géographique et symbolique des dynamiques des grandes métropoles. En dépit de ces obstacles il n’existe à ce jour aucun dispositif de politique publique d’égalité des chances dédié à ces territoires ruraux.

Le projet :
placer l’outil digital au coeur du dispositif d’accompagnement de l’Association afin que les jeunes issus des milieux ruraux puissent s’emparer pleinement du numérique comme un outil d’avenir et disposer des moyens pour réaliser et atteindre leurs ambitions professionnelles.

Les objectifs :
œuvrer pour l’égalité des chances et permettre aux collégiens, lycéens et étudiants des zones rurales de faire de cet ancrage géographique une force.

Les moyens pédagogiques :
- une approche personnalisée et individualisée pendant 18 mois avec un parrain, bénévole actif ou étudiant en fin d’études, à distance, très encadrée par l’Association,
- une méthodologie de réflexion stimulante et responsabilisante autour de question d’orientation, de connaissance de soi et de confiance en soi,
- des outils concrets d’aides à la réussite pour clarifier le projet d’avenir du jeune: ateliers d’aide à la réussite en présentiel dans les établissements scolaires, ateliers en présentiel autour du numérique, rencontres avec des professionnels, stages, préparation à des concours, visites culturelles et d’entreprises,
- une plateforme digitale de professionnalisation permettant aux parrains et filleuls d’accéder à leurs espaces personnels,
- un écosystème de réussite pour développer leur sens de l’engagement, exploiter leurs passions, en tissant des liens entre l’éducation nationale, les familles, les entreprises et la société civile.

Les critères spécifiques de l’Appel à Solutions :

L’innovation sociale:
Un accompagnement unique pour des jeunes en zones rurales autour d’un parrainage et d’ateliers, au moyen d’une plateforme digitale, afin que le numérique devienne un outil quotidien pour ces publics jeunes isolés et/ou enclavés.
Les jeunes sont sélectionnés selon leur motivation et curiosité. La plateforme mélange des jeunes venant de territoires différents mais ayant en commun la ruralité, avec des parrains qui sont là pour conseiller individuellement chaque bénéficiaire.

Le changement d’échelle :
- augmenter le nombre de bénéficiaires : après une année pilote (2016-2017) le projet est entré en phase d’expérimentation de 3 ans. 2018-2019 a pour objectif d’accompagner 500 jeunes dans 5 académies et la 3ème année (2019/2020) 1000 jeunes dans 7 académies.
- développer des supports numériques sur la plateforme (Mooc et contenus associés),
- développer les ateliers en présentiel.

Les bénéficiaires :
en 2018-2019 ce sont 500 jeunes qui bénéficient de parrains.de 5 académies. A horizon fin 2020, 1000 jeunes collégiens, lycéens et étudiants des zones rurales issus de 7 académies seront accompagnés.

Le calendrier : 2 années scolaires, de novembre 2018 à novembre 2020.

Voici, pour exemple, l’organisation de l’année scolaire 2018-2019 :
- Septembre 2018 : lancement du parrainage pour les collégiens qui ont suivi une période d’intégration sans parrain entrefévrier et juin 2018,
- Octobre  : Rencontres Jeunesse & Territoires, événement qui rassemble chaque année l’ensemble de lacommunauté de filleuls, de parrains et de partenaires,
- Novembre : lancement en ligne de la campagne de recrutement de parrains 2019,
- Novembre à janvier 2019 : déplacements dans les établissements pour le recrutement des nouveaux filleuls(académies historiques + nouvelles académies), traitement des candidatures,
- Janvier : « matching » parrains/filleuls et formation de la nouvelle promotion,
- Février : lancement de la nouvelle promotion de 500 filleuls et parrains. Chaque parrain et chaque filleul se voit attribuer un Kit méthodologique avec des sessions thématiqueset des missions à mener, en ligne et par vidéo-conférence, au cours de la phase d’intégration de 6 mois,
- Mars - Avril : lancement des ateliers « Culture & écriture » dans l’académie de Grenoble,
- Mars - juin : Tournée des « ateliers d’avenirs » au sein desétablissements partenaires, avec notamment pour objectifd’axerles ateliers sur des métiers d’avenir dont ceux liés au numérique,
- Juillet 2019 : bilan des actions auprès des chefs d’établissements et professeurs.

Chaque binôme filleul-parrain effectue en moyenne une session de parrainage toutes les 6 semaines.Chaque session est préparée à l’aide des outils pédagogiques élaborés par l’Association. Tout au long de l’année les autresoutils sont déployés : visites culturelles et d’entreprises, envoi d’un catalogue de stages, information ciblée etadaptée.

La Fondation apporte également un soutien en mécénat de compétences au projet en permettant à des collaborateurs du Groupe France Télévisions de transmettre leurs compétences et savoir-faire dans le cadre de missions juridiques et de webdesign. Par ailleurs des parrains ou marraines bénévoles du Groupe pourront accompagner des jeunes, des visites de sites pourront être organisées.

Retrouvez ici la liste des 9 projets validés par le Conseil d'Administration.

 

Participation de la Fondation France Télévisions :

50 000 €